Home » Létrange chevauchée (Cycle de Gui de Clairbois, #2) by Pierre Naudin
Létrange chevauchée (Cycle de Gui de Clairbois, #2) Pierre Naudin

Létrange chevauchée (Cycle de Gui de Clairbois, #2)

Pierre Naudin

Published May 23rd 2000
ISBN : 9782908650914
Paperback
425 pages
Enter the sum

 About the Book 

Venu à Paris pour y rencontrer si possible un grand seigneur susceptible de le prendre à son service, Gui de Clairbois, un jeune hobereau du Maine, est passé au service dOlivier de Clisson après avoir participé à sa défense lors dun attentat commisMoreVenu à Paris pour y rencontrer si possible un grand seigneur susceptible de le prendre à son service, Gui de Clairbois, un jeune hobereau du Maine, est passé au service dOlivier de Clisson après avoir participé à sa défense lors dun attentat commis contre sa personne rue Sainte-Catherine dans la nuit du 13 au 14 juin 1392. Ce guet-apens avait été perpétré par Pierre de Craon. Cet intrigant accusait le chef des armées davoir circonvenu Louis dOrléans, le jeune frère de Charles VI, pour obtenir son expulsion de la Cour. Supposé réfugié à Suscinie après son agression manquée, Pierre de Craon sest attiré la haine du roi de France. Une expédition punitive est organisée contre le fugitif et lhomme qui est sensé lavoir accueilli : Jean IV de Montfort, duc de Bretagne. Menacé, le connétable parvient à fuir en Bretagne, en son château de Josselin où Gui de Clairbois le suit. Le coeur déchiré, le jeune écuyer à dû abandonner à Paris la charmante jouvencelle dont il est épris. Elle se nomme Alix et son père, Guillaume de la Champagne, seigneur dApilly, a trempé dans un complot contre Marguerite de Rohan, lépouse de sir Olivier. Or, si la connétablesse a eu la vie sauve, cest parce quEdwige de Clairbois, la mère de Gui, prise pour elle, a été exécutée. Gui ne peut cependant renoncer à ses amours. De passage à Clairbois, Anceaux, quil croyait être son frère aîné, lui apprend quil nest quun bâtard. Gilbert de Clairbois, leur père mort récemment en Lombardie, a eu une liaison avec une noble dame vivant en Cotentin : Lucianne de Castelreng. Clisson lui-même encourage Gui à quitter Josselin pour Montsurvent où vit sa véritable mère.